http://www.madcie.com/files/gimgs/th-38_Portrait-Julietet-Site.jpg

Formée à l’école Jacques Lecoq, certifiée en Lettres Modernes et en enseignement du théâtre, Juliette Gauthier est auteur et comédienne.

De sa rencontre avec Krikor Belikian dans le cadre du L.EM. (Laboratoire d’Etude du Mouvement) de l’école Jacques Lecoq, Juliette retient que la création nécessite de l’espace et du temps. C’est pourquoi en septembre 2010, elle fait le choix du Finistère nord et, en juin 2011, installe son travail dans l’ancienne Poste de Lampaul-Guimiliau (29).

Juliette écrit des récits courts et des pièces de théâtre.
Ses récits explorent au microscope les détails matériels du quotidien et leurs liens avec les émotions et sentiments humains.
Les textes de théâtre qu’elle a écrit dans le cadre d’ateliers créés pour des collégiens et des lycéens sont autant d’invitations à s’approprier les genres et les conventions et s’amuser avec. Elle a ainsi écrit et mis en scène une parodie du Blanche-Neige de Perrault dans laquelle elle a mis en évidence outre la mécanique du conte, le potentiel comique de la marâtre en lutte contre le vieillissement auquel elle oppose une autorité royale dérisoire. Elle a aussi créé de toutes pièces le spectacle Que reste-t-il de Shakespeare si on supprime le texte ? Regard amusé sur l’exacerbation égotique des membres d’une troupe de théâtre, ce spectacle voit s’affronter un auteur et un metteur en scène qui se disputent le premier rôle dans la création.
Ses textes de théâtre à destination d’un public plus large, interrogent le lien entre ce qu’il est convenu d’appeler « art » ou « littérature » et la vie de tous les jours. Ils mettent en avant la poétique des corps physiques à laquelle elle est particulièrement sensible. INTIMITÉS est un texte qui explore et fait exploser les clichés cinématographiques. OPHÉLIE, MARILYN ET MOI donne la parole à l’Ophélie d’Hamlet et malmène avec tendresse la tradition iconographique autour de ce personnage qu’elle juge trop vite cataloguée comme mélancolique.

Juliette travaille également comme comédienne.

En 2010-2011, à l’issue sa formation à l’Ecole Jacques Lecoq, elle crée INTIMITÉS. Le spectacle qui tourne au cours de l’année 2012 met en scène deux clowns amoureux du cinéma. Ce travail est l’occasion pour elle de développer son clown qu’elle a commencé à travailler en profondeur en 2009 et qui a trouvé des assises lors d’une rencontre importante avec Pavel Mansourov et Anvar Libabov du Théâtre du Licedeï. Ce clown, elle le développe également avec Marion Gouvernet, rencontrée à l’Ecole Jacques Lecoq Ensemble, elles imaginent un duo de clowns qui s’attaquent à la littérature. Il en sort pour juin 2013 une conférence décalée (et signée pour les malentendants) autour des Trois mousquetaires d’Alexandre Dumas.
Suite à son rôle de sorcière conteuse dans Museum Teatre en 2009, création de « l’Attraction compagnie », elle écrit un seul en scène autour du personnage d’Ophélie. Ce travail lui permet de concilier son goût pour les détails et l’observation du comportement humain à une dimension plus divine, les personnages shakespeariens échappant difficilement à un dialogue avec l’au-delà. Ce travail mis en scène par Pierre Blain et chorégraphié par Pierre-Yves Aubin est sorti de résidence le 25 septembre 2013 sous le titre OPHÉLIE, MARILYN ET MOI.
En septembre 2013, Juliette rencontre Marine Tanguy, danseuse contemporaine avec laquelle elle développe - outre un co-enseignement - un travail qui mêle danse et théâtre. Elle invite alors Marine à la rejoindresur le plateau et toutes deux créent LES LARMES AU BORD DES YEUX, une réécriture de La Reine des Neiges de Hans Christian Andersen. Ce travail est sorti de résidence le 28 avril 2015.